Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qualifié pour les Championnats du monde Ironman d'Hawaï mais pas de voyage vers Kona faute de soutiens financiers.

 

Première course de la saison, je pars sans objectif de temps, la chute est encore proche et l’entraînement peu conséquent. J'ai repris depuis 9 semaines, les 3 premières étant de la réadaptation, puis 4 vraies semaines d’entraînement et 2 d'approche. Départ de la course à 6h, je me place en première ligne, à ma droite Florent ALBERT et à ma gauche Laurent LE VEZU (2 triathlètes avec qui je sors souvent de l'eau sur les compétitions régionales), nous sommes 2800 en une vague et la première bouée est placée à 1 kilomètre il va falloir partir vite. Le speaker commence le décompte, l'ambiance monte, le départ est donné c 'est parti, 300 premiers mètres soutenu pour se dégager, c'est fait nous sommes un groupe d'une trentaine, le trou est fait, nous resterons ensemble jusqu'à la fin de la natation, ça nage propre pas de coup, chacun à sa place, sortie de l'eau en 54', (Laurent et Florent sortent juste derrière) bon temps, une bonne transition et départ pour 180 kilomètres de vélo. Le début du parcours, sur la promenade des Anglais je roule à 42 Km/h sans forcer et suis bien, je double pas mal, au 20 ème petite côte de 500 m à 12% pour une mise en jambes, nous sommes un groupe d'une quinzaine dont René ROVERA (7ème en 1998 à Hawaï), je reste à distance réglementaire, ça roule bien, des fois même un peu fort. Arrivée au pied du col de l'Ecre je perds un bidon, demi tour pour le récupérer (sou peine de disqualification) et repars, le groupe ne m'a pas attendu ! Je débute l'ascension de 23 km à mon rythme en respectant les allures en fonction des pourcentages, je reprends pas mal de gars qui était dans mon groupe, double au passage Delphine PELTIER et Pierre DOREZ, rendu au sommet, je me dis que la descente va faire grand bien. Mais cela va s'avérer faux car il faut tout le temps relancer et je commence à avoir des fourmis dans la main droite (conséquence de la clavicule cassée), rendu en bas je fais une courte pause pour relâcher ce bras, puis je repars. Je ne suis pas vraiment frais et me dis ça y ai retour à la réalité le manque d’entraînement se fait sentir. Maintenant le parcours est plat mais le vent de face, je suis seul avec un motard de la gendarmerie. On arrive ensuite au côte de Saint Pons, j’aperçois Jeanne COLLONGE, un triathlète me dit qu'elle est sur des bases de 5h15, sachant que les pro sont parti 5' devant, cela me convient bien. Je la double, j'assure les descentes, (j'ai vu déjà 2 gars à terre et je ne connais pas le circuit) retour vers Nice, je temporise les 10 derniers kilomètres, il reste un marathon à parcourir. Bonne seconde transition et s'est parti pour 4 boucles sur la promenade des Anglais. Le ciel est couvert, je suis bien, content d'être là et pars à 4'15'' au kilo même si je sais que ça aura du mal à passer, 3h15 serai bien ! Premier tour, très bien, second tour toujours bien, au troisième tour l'allure ralenti, j'ai du mal à tenir 5' au kilo, pause toilette et je repars je m'oblige à tenir 4'30'' au kilo, le dernier tour fait mal la dégradation musculaire est bien présente, je sillonne entre 5' et 4'30 '' au kilo la finish line et ça y est c'est l'arrivée, marathon en 3h13, 9h32 au compteur moins 5' 9h27, très content de ce bon résultat, direction le ravitaillement. J’échange avec les triathlètes français présents qui pensent que je suis qualifié pour Hawaï. Résultat 40ème et 8ème S4 donc qualifié pour Kona. J'apprends après qu'un Anglais de 30 ans est décédé sur le parcours vélo, bien triste nouvelle, cela devait être une fête pour lui et ses proches et ça se transforme en drame, sincères condoléances à la famille.

J'étais accompagné durant ce week-end par 2 triathlètes de Fontenay Triathlon, Fredéric BOUZIANI qui réalise son rêve et une très belle course en 10:19.30  et termine 263ème, et Freddy COUE, qui malgré une bonne préparation était dans un jour "sans" et termine en 10:56:17 et 545ème. Nous étions accompagnés par Stéphanie CHUPEAU qui gérait la logistique, merci à elle.

 

Je n'ai pas pu prendre la qualification pour Hawaï, je n'ai pas réussi cet hiver à réunir le budget de 3 500 € le slot était à prendre dès le lundi et n'ayant pas eu de soutien le dimanche soir, je n'ai pas pu à mon très grand regret m'engager.

 

2013-4264ter.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :